• Emplois
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou
Université de Parakou: Michée Gogbeto obtient so...
  • Publié le 16/12/2021 à 09:04
  • Dernière mise à jour 25/05/2022
  • Vue 350 fois

Michée Chédis Gogbeto, est désormais docteur de l'Université de Parakou (Up) en médecine. Il a obtenu ce grade après avoir soutenu sa thèse de doctorat le samedi 11 décembre 2021 à l'Up, avec la mention très honorable, facilitations des membres du jury et échanges. « Revue des productions scientifiques neurochirurgicales à l'Université de Parakou et impact sur la communauté », c'est le thème sur lequel l'impétrant a mené ses travaux de recherche. Devant les membres du jury, parents et amis, il a présenté avec aisance le fruit de ses travaux de recherche menés pendant plusieurs années.

Cellule de Communication

Michée Chédis Gogbeto, est désormais docteur de l'Université de Parakou (Up) en médecine. Il a obtenu ce grade après avoir soutenu sa thèse de doctorat le samedi 11 décembre 2021 à l'Up, avec la mention très honorable, facilitations des membres du jury et échanges. « Revue des productions scientifiques neurochirurgicales à l'Université de Parakou et impact sur la communauté », c'est le thème sur lequel l'impétrant a mené ses travaux de recherche. Devant les membres du jury, parents et amis, il a présenté avec aisance le fruit de ses travaux de recherche menés pendant plusieurs années.



Faire la revue des productions scientifiques neurochirurgicales à la Faculté de médecine (Fa) de l'Up et évaluer leur impact sur la communauté. C'est l'objectif principal de ce travail. En se référant aux résultats présentés par le candidat, « Quatre-vingt-trois 83 productions scientifiques ont été produites sur 12 ans : il s’agissait de 50 articles de journaux et de 33 thèses de doctorat en médecine. Ces publications étaient en rapport avec les pathologies crânio-cérébrales (n=63) ; les affections rachidiennes (n=20). Les traumatismes crânio-encéphaliques ont été abordés dans 71,43 % ; tandis que les lésions dégénératives du rachis ont été prises en compte par 45 % des publications. Les articles de journaux ont été publiés dans des revues internationales dans 45,8% et dans des revues locales et régionales dans 54,2 % ». Selon quelques populations interrogées par le nouveau docteur Michée Gogbeto, « il existe de la neurochirurgie au Bénin dans 61,86% des cas. Pour ces dernières ; les chutes constituent la première cause des pathologies neurochirurgicales (64,95%) suivies des accidents de la voie publique (63,92%) et du non port de casque (56,70%) ». A en croire le nouveau docteur Michée Chédis Gogbeto, ces productions n'ont pas impacté réellement la communauté. « On a interpellé les chercheurs scientifiques de l'Université de Parakou sur leur rôle à diffuser et à vulgariser les travaux de recherche afin que les cibles soient mieux informés. Il ne faut pas produire pour produire, il faut produire pour impacter », a-t-il fait savoir.


Au regard de ces résultats, l'impétrant a formulé des suggestions et recommandations pour corriger le tir. Il s'agit entre autres, de créer un site internet au profit de la Faculté de Médecine (Fm), d'allouer plus de fonds pour la recherche, de créer des postes de neurochirurgien au Bénin et de divulguer les travaux de recherche dans les médias locaux, nationaux et internationaux.


Source : Journal Akôwé