• Emplois
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou
Université de Parakou: 51 diplômés de l’Enats...
  • Publié le 20/04/2021 à 17:50
  • Dernière mise à jour 20/09/2021
  • Vue 333 fois

Le mercredi 28 octobre 2020, l’amphithéâtre 1 000 de l’Université de Parakou (Up) a servi de cadre à la cérémonie officielle de proclamation des résultats et de remise d’attestations de licence professionnelle aux lauréats de la 9ème promotion de l’Ecole nationale de formation des techniciens supérieurs en santé publique et en surveillance épidémiologique (Enatse) de l’Up. Au total, ils sont 51 étudiants à pouvoir tirer leurs épingles du jeu. La cérémonie de remise de parchemins s’est déroulée en présence du directeur de l’Enatse professeur Thierry Adoukonou, du parrain de cette promotion Joël Francis Mensah, du professeur Ibrahim Alkoiret Traoré représentant le Recteur de l’Up, des parents et amis des lauréats.

Cellule de Communication
Ils sont désormais des produits de bonne facture prêts à servir dans les structures sanitaires. Il s’agit des 51 étudiants de l’Ecole nationale de formation des techniciens supérieurs en santé publique et en surveillance épidémiologique (Enatse) de l’Université de Parakou qui viennent de recevoir leurs parchemins de fin de formation. Mais avant d’en arriver à ce stade, ils ont dû travailler d’arrache-pied avec à la clé plusieurs années de formation théorique et pratique. Dans son intervention, le directeur de l’Enatse professeur Thierry Adoukonou a rappelé que depuis la création de son école en 2008, 496 techniciens supérieurs en santé publique et surveillance épidémiologique ont été entièrement formés et mis sur le marché de l’emploi. Avant de prodiguer quelques conseils aux impétrants, le professeur Adoukonou a évoqué quelques difficultés auxquelles son école est confrontée. Il s’agit notamment, de l’insuffisance d’enseignants permanents, de ressources de fonctionnement et d’investissements, de matériels roulants pour le déplacement des autorités décanales, le manque de mobiliers et autres équipements. Il a invité les nouveaux diplômés à cultiver sans cesse la soif du savoir et à développer l’esprit d’initiative sans jamais oublier les valeurs cardinales de la vie. « Sachez que ce que vous recevez aujourd’hui n’est qu’un parchemin. Le vrai diplôme, c’est dans la communauté où vous êtes appelés à servir. N’oubliez jamais les valeurs essentielles de la vie que sont l’honnêteté, l’intégrité, la loyauté, l’humilité et le sens du savoir », a conseillé le directeur Thierry Adoukonou pour finir. En abondant dans le même sens que celui du directeur de l’Enatse, le parrain de cette 9ème promotion Joël Francis Mensah, a invité les lauréats à faire preuve de professionnalisme une fois sur le terrain. A l’en croire, c’est une nouvelle vie qui commence dès la réception des diplômes. C’est pourquoi Joël Francis Mensah a invité les récipiendaires à redoubler d’efforts afin de maintenir le cap du travail bien fait. Au nom du Recteur de l’Université de Parakou, professeur Ibrahim Alkoiret Traoré a fécilité les enseignants, l’équipe dirigeante et administrative de l’Enatse pour avoir contribué à la formation rigoureuse et méthodique des 51 étudiants mis sur le marché de l’emploi. Selon l’autorité, « l’objectif poursuivi par le Programme d’appui à la surveillance épidémiologique intégré (Pasei) financé par la coopération canadienne en appuyant la création de cette formation au profit du secteur de la santé et auquel le gouvernement du Bénin a pleinement marqué son intérêt en créant l’Enatse par décret, se réalise progressivement. Il s’agit de maintenir une masse d’agents de santé compétents et compétitifs en surveillance épidémiologique ». Professeur Ibrahim Alkoiret a, pour finir, invité les lauréats à rester attacher à la population dans l’exercice de leur fonction notamment celle à la base et en mettant leurs connaissances à leur service en toute humilité. Les récipiendaires ont promis, au nom de leur porte-parole, de mettre en application tous les enseignements reçus au cours de leur formation professionnelle. Ils n’ont pas manqué de remercier leurs enseignants et encadreurs pour la qualité de la formation à eux donnée.