• Cours
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou

Rentrée solennelle des Masters Professionnels à ...
[Vue partielle des officiels au lancement de la rentrée des Masters]
  • Publié le 28/09/2020 à 15:32
  • Dernière mise à jour 28/10/2020
  • Vue 58 fois

En collaboration avec la Cour de Justice de l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), la Faculté de Droit et de Science Politique (FDSP) de l’Université de Parakou a organisé sa deuxième rentrée solennelle des masters professionnels. C’était le 16 janvier 2020 à l’Amphi 1000 sur le thème : « L’avenir du droit communautaire UEMOA ».

Cellule de Communication
L’organisation de cette rentrée solennelle des masters marque un début de collaboration entre la Faculté de droit et de science politique et l’Union économique et monétaire ouest africaine, à travers sa cour communautaire de Justice. Cette dernière a été représentée par une délégation composée du juge Euloge AKPO et Maître Hamidou YAMEOGO, Greffier à la Cour Communautaire de Justice de l’Uemoa. Plusieurs allocutions se sont suivies à l’ouverture des manifestations de cette rentrée. Il s’agit entre autre du Doyen Moktar ADAMOU, du président du comité d’organisation, Président du Comité scientifique sectoriel de la Fdsp Eric DEWEDJI, des représentants de la délégation de l’Uemoa, des associations intercommunales, des préfets et du Professeur Ibrahim ALKOIRET TRAORE, représentant le Recteur de l’Université de Parakou empêché. Cette dernière allocution a lancé officiellement les travaux de cette rentrée. Après l’installation du présidium présidé par le professeur Eric DEWEDJI, Professeur agrégé la leçon inaugurale a été donnée par le Emmanuel AHLINVI, sur le thème : « L’Uemoa et la fin du Cfa : la stabilité hégémonique en question ». Le professeur est parti des problèmes liés aux conditions de production des normes et des acteurs qui y interviennent via l’actualité du cfa pour démontrer le déclin de la puissance hégémonique. La fin de la leçon a été donnée par la présentation d’une série de trois communications. La 1ère communication a été présentée par Maître Hamidou YAMEOGO, Greffier de la Cour Communautaire de Justice de l’Uemoa sur le thème : « Les préoccupations environnementales en droit communautaire Uemoa ». Il a souligné que les dispositions de protection de l’environnement sont contenues aussi bien dans le droit primaire de l’Uemoa que dans le droit dérivé. Mais que les mécanismes judiciaires sont inexistants d’où la nécessité de recours aux normes internes des Etats. La 2ème communication a porté sur le thème : « Rapprocher la justice communautaire UEMOA des justiciables » et a été présentée par Maitre Euloge AKPO, Juge à la Cour Communautaire de Justice de l’Uemoa. Ce praticien du droit est parti du constat que le rapprochement constitue un problème à la fois d’ordre social et économique pour montrer finalement que le rapprochement est nécessaire et réalisable Le dernier communicateur a évoqué « L’avenir du cfa : entre fin et continuité ». Camille GUIDIME, Docteur en Droit et enseignant à la Faculté de Science économique et de gestion (Faseg) de l’Université de Parakou a apporté le regard de l’économiste sur la question du CFA. Les débats ouverts à la fin des communications ont marqué la clôture de la rentrée avec la satisfaction de tous les participants.