• Emplois
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou
Première Journées scientifiques de la FDSP ED- S...
[Photo de Famille des participants]
  • Publié le 30/04/2019 à 13:36
  • Dernière mise à jour 26/06/2019
  • Vue 213 fois

Après la FASEG et la FLASH, c’est le tour de la Faculté de droit et de sciences politiques (FDSP) et de son école doctorale de l’Université de Parakou d’organiser ces premières journées scientifiques. Le lancement officiel des travaux a eu lieu dans la matinée du mercredi 20 juin 2018 au rez-de-chaussée de l’amphithéâtre « Solidarité » de ladite Université. Cette cérémonie s’est déroulée devant une sommité d’hommes de droits venus du Cameroun, du Niger et du Togo pour échanger autour de la contribution des sciences juridiques et politiques sur le développement du numérique.

Cellule de Communication

« Droit, politiques publiques et développement du numérique au Bénin», tel est le thème autour duquel la Faculté de droit et de sciences politiques (FDSP) de l’Université de Parakou s’est penchée pendant deux jours. Cette initiative marquant le démarrage des journées scientifiques de cette faculté vient à point nommé pour mieux cadrer et encadrer la gestion faite des nouvelles technologies de l’information et de la communication en République du Bénin.


[Le Deuxième Vice Recteur de l'UP et le Doyen de la FDSP]

Au firmament des allocutions, le Recteur Prosper Gandaho a fait savoir que ces premières journées scientifiques au sein de cette Faculté s’inscrivent dans une nouvelle dynamique de la recherche universitaire en vue d’instaurer cette initiative dans tous les établissements de formation avant de revenir sur l’importance du thème inscrit à cette circonstance. « Le développement du numérique prend une tournure de plus en plus inquiétante dans la société de fait de son utilisation et il urge de trouver des solutions efficaces pour faire face à cette nouvelle société » a-t-il martelé. Roch Adido, Doyen de cette Faculté a d’entrée, remercié les différents participants venus de diverss horizons pour apporter leur contribution à la réussite de cette première édition. En effet, dans son mot de contextualisation de ces journées, le Doyen a exposé sur la justesse de la thématique choisie pour cette première édition. A l’en croire, « le développement du numérique devient davantage une préoccupation majeure de tous les pays où les droits font appel à des libertés d’ordre juridique ». Ce lancement des travaux a fait place aux ateliers et panels de communications dont les résultats de recherche seront soumis à l’appréciation du comité scientifique de ces journées.