• Emplois
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou
ÉDUCATION A LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE Le...
[Photo de famille]
  • Publié le 20/06/2022 à 09:03
  • Dernière mise à jour 12/08/2022
  • Vue 113 fois

Le mardi 14 juin 2022 s'est déroulée à l'amphithéâtre Solidarité de l'Université de Parakou (Up) une séance de sensibilisation des adolescents et jeunes étudiants sur la santé sexuelle et reproductive. Elle s'est déroulée en présence du coordonnateur du Pls-Th Justin Togbé, de la représentante de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique Yvette Onibon, celle du recteur Diane Gandonou, des étudiants et bien d'autres.

Cellule de Communication


Sadeck YAROU (stg)

La question de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes à l'Université de Parakou (Up) préoccupe les acteurs du monde universitaire. C'est ce qui explique d'ailleurs la tenue de cette séance de sensibilisation.

La représentante du recteur Diane Gandonou, s'est réjouie de cette séance ui vient à point nommé. A l'en croire, elle permettra de prévenir les grossesses précoces et maladies sexuellement transmissible. Elle a invité les étudiants à mettre en pratique les enseignements reçus.

Dans sa présentation, le coordonnateur du Pls-Th Justin Togbé a présenté les maladies sexuellement transmissible, les causes de ces maladies et conséquences. Les moyens de prévention ont été également présentés aux étudiants.


De son côté, la représentante de la ministre Yvette Onibon a fait savoir que la sexualité détermine l'avenir de la jeunesse. « La santé sexuelle et reproductive, c'est un thème comme nous le savons tous, très important pour la jeunesse. La sexualité est l'avenir de la jeunesse et la jeunesse est l'avenir du pays. Dans l'espace universitaire, nous sommes avec des jeunes qui ont besoin de notre appui pour pouvoir assurer une gestion responsable et efficace de leur sexualité. Notre rôle à nous est de vous amener à gérer les situations auxquelles vous faites face. Parce qu'une sexualité mal gérée génère des conséquences », a-t-elle fait savoir.

Pour Dr Belfas Adoho médecin au Centre des œuvres universitaires et sociales de l'Université d'Abomey-Calavi (Cous-Uac), l'Université de Parakou offre des services dans en matière de santé sexuelle et reproductive. « On s'est rendu compte qu'en matière de santé sexuelle chez les adolescents il y a trop de problèmes. Et par rapport à cette question de santé sexuelle, le Cous-P dispose deux infirmeries. Une infirmerie à l'Université de Parakou (Up) et une au centre universitaire de Natitingou. Quand vous avez une infirmerie à l'Université, la consultation est gratuite. Également à l'infirmerie vous avez la possibilité d'acheter les comprimés à des prix subventionnés. Vous avez aussi la possibilité d'avoir accès aux offres de services en matière de santé sexuelle et reproductive », a-t-il souligné. Les questions de de Violences basées sur le genre (Vbg) comme le harcèlement, sont également traitées dans ces infirmeries.


Il faut rappeler que les participants, au cours de cette séance, ont posés diverses questions sur la sexualité et la reproduction et ont reçu des réponses fiables.


Source: Journal Akôwé