• Emplois
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou
CELEBRATION EN DIFFEREE DE LA JIF A L’UNIVERSITE...
[Photo de famille du Reffup]
  • Publié le 20/04/2021 à 17:52
  • Dernière mise à jour 20/09/2021
  • Vue 300 fois

L’amphi solidarité de l’Université de Parakou (Up) a servi de cadre le vendredi 19 mars 2021, à la célébration en différée de la Journée internationale de la femme (Jif). Cette journée organisée par le Réseau des femmes fonctionnaires de l’Université de Parakou (Réffup) a permis à la jeunesse estudiantine de Parakou surtout les jeunes filles, de savoir davantage sur le dialogue intergénérationnel notamment le leadership féminin et la santé reproductive des jeunes.

Cellule de Communication
« Le leadership féminin et la santé reproductive des jeunes », c’est le thème qui a retenu les attentions des participants. Dans ses mots de bienvenu, la présidente du Réffup Yvette Onibon Doubogan, a salué les participants et tous ceux qui ont contribué pour la réussite de cet événement. Selon elle, cette séance a pour objectif, « d’informer les jeunes sur leur sexualité, de nous mettre autour d’une table pas en tant qu’enseignante du supérieure, mais en tant que maman de l’Université. C’est aussi une occasion qui nous a permis de discuter avec les jeunes sur les questions de sexualité, de voir quelles sont leurs difficultés, et de voir si nous arrivons à leur apporter de réponses ou s’il serait nécessaire de les référer à d’autres structures ». A l’en croire, le Réffup travailler pour l’épanouissement, l’autonomisation et le bien-être des femmes en milieu universitaire. Dans sa présentation sur le thème de la journée Fanny Hounkponou, Maitre de Conférence Agrégée de Gynécologie obstétrique à la Faculté de médecine (Fm) de l’Université de Parakou (Up), a passé au peigne fin, les questions du dialogue intergénérationnel. Elle a mis un accent particulier féminin, l’autonomisation de la gent féminine, la santé reproductive des jeunes et la nécessité de respecter les mesures barrières contre la Covid-19. Pour la communicatrice docteur Fanny Hounkponou, les jeunes doivent prendre conscience de leur santé sexuelle. Le chapitre des questions-réponses a permis aux participants notamment les femmes fonctionnaires de l’Up et les jeunes filles de ce haut lieu du savoir d’être plus aguerries. Les participants sont également répartis avec les cache-nez offerts le Réffup pour la lutte contre la pandémie du coronavirus. Le rendez-vous est pris l’année prochaine.