• Cours
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou

Atelier de renforcement des capacités des enseign...
[Photo de famille des participants à l’atelier (FDSP)]
  • Publié le 28/09/2020 à 17:07
  • Dernière mise à jour 29/10/2020
  • Vue 72 fois

Les enseignants de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Parakou étaient en atelier de formation de renforcement de leurs capacités les 10, 11 et 12 février 2020 à l’hôtel Kobourou city. Initié par Moktar ADAMOU Doyen de ladite Faculté dans la droite ligne de ses réformes depuis un an, c’est le Recteur Professeur Prosper GANDAHO qui a procédé à la cérémonie d’ouverture des travaux de cet atelier en présence des formateurs.

Cellule de Communication
Changer la donne de la participation des enseignants de la Faculté de droit et de science politique de l’université de Parakou au prochain concours d’agrégation du Cames. C’est l’objectif que s’est assigné Moktar ADAMOU Doyen de cette Faculté en organisant un atelier de renforcement des capacités de ces enseignants. Plusieurs activités ont meublé les échanges des assises durant trois jours. « Conseils généraux pour une bonne carrière universitaire » ; c’est la première communication qui a planté le décor de l’atelier. Le Professeur Akuété Pédro SANTOS a eu l’honneur de la présenter. Préparer les cours, animer les travaux dirigés, participer aux colloques et participer à l’exécution des tâches administratives au sein de l’Université ; c’est en ces quatre points que le communicateur a résumé le rôle de l’enseignant avant que le Professeur Eric DEWEDJI, directeur de l’école doctorale des sciences juridiques et administratives de l’Up n’insiste pour le compléter sur l’humilité. A leur suite, le Professeur Moktar ADAMOU a souligné l’importance d’avoir un plan de carrière, d’avoir des maîtres, d’aller à leur rencontre et de suivre leurs conseils mais surtout de se rendre disponible et de faire preuve d’esprit de sacrifice et d’ouverture. « Technique de rédaction d’article scientifique en droit et science politique» ; c’est le thème de la seconde communication de la première journée. Dans sa présentation, le Professeur Nonou Koffi AHADZI a entretenu l’auditoire sur les qualités de base notamment l’humilité, la bonne volonté, le goût du travail et l’acceptation des critiques qui doivent guider les pas des enseignants dans leurs recherches scientifiques. Le formateur n’a pas manqué d’exposer les exigences en matière de travaux scientifiques. Deux autres thèmes majeurs portant l’un sur la technique spécifique de rédaction d’article en droit privé et l’autre la technique spécifique de rédaction d’article en droit public ont animé ce rendez-vous du donner et du recevoir au deuxième jour. Les Professeurs Akuété Pédro SANTOS et Nonou Koffi AHADZI ont de long en large et et brillamment échangé avec les enseignants sur les points essentiels quant à la rédaction d’un article scientifique: le choix du sujet, la documentation, l’état du droit sur le sujet, la problématique, le plan, la rédaction, la conclusion, le volume . Appuyés par les pairs Eric DEWEDJI et Mokatr ADAMOU, les échanges ont été fructueux et nourris de réponses liées aux préoccupations des auditeurs. Les entretiens individuels entre les 17 enseignants bénéficiaires de la formation et les formateurs, en lieu et place des exposés sur « la technique de rédaction d’article en science politique » et « la pédagogie universitaire » en marge de la rencontre entre les formateurs et le Recteur, ont retenu l’attention des participants à la dernière journée. Mais avant toutes ces communications, plusieurs allocutions ont été faites. Dans son discours d’ouverture, le Recteur Professeur Prosper GANDAHO, revenant sur le contexte d’organisation de cette formation n’a pas manqué de marteler son soutien aux pareilles initiatives visant à atteindre de meilleurs résultats pour l’Université de Parakou lors des concours d’agrégation avant de rappeler avec admiration la qualité des formateurs et appeler les auditeurs à profiter de leurs expériences pour relever leur niveau. C’est au Doyen Mokar ADAMOU que le Recteur a laissé le soin de lancer le démarrage des travaux. Introduisant les éminents formateurs présents, les Professeurs Akuété Pédro SANTOS et Nonou Koffi AHADZI, le premier responsable de la Faculté de droit a excusé le Professeur Noël GBAGUIDI retenu dans ses fonctions du Président du conseil national de l’éducation (CNE) et qui n’a pu faire le déplacement. Dans ses propos liminaires, le Doyen a primo témoigné sa reconnaissance aux formateurs invités qui ont répondu présents à son appel. Il a secondo rappelé le contexte dans lequel cet atelier est organisé, celui des réformes qu’il a engagées à la Faculté de Droit et de Science Politique depuis un an. A sa suite, les formateurs ont, l’un après l’autre pris la parole pour exprimer leur joie de pouvoir contribuer à l’émergence de la FDSP à travers cet exercice. « Pendant ces jours de formations, il sera plus question de partage d’expériences, de motivation des enseignants à prendre conscience de leur engagement et s’inscrire dans la dynamique du Cames », a précisé Professeur Akuété Pédro SANTOS, l’un des formateurs. A la clôture du séminaire sanctionné par la remise d’attestation aux enseignants, les fruits semblent tenir la promesse des fleurs.